En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus.J'accepte
Travailler Santé
 
Humanis

Les attentes des salariés : rémunération et avantages sociaux

avantages sociaux entreprise, rémunération et avantages sociaux, avantages salariés

Une gestion qualitative des ressources humaines est l’une des clés de la réussite de la fidélisation. Une entreprise qui fidélise est une entreprise qui répond aux besoins et aux attentes de son personnel.


La conciliation de la vie professionnelle et personnelle
 

Pouvoir concilier vies professionnelle et personnelle est une des principales attentes du personnel, notamment pour les salariés parents.
 
  • 93 % des salariés considèrent que l’équilibre des temps de vie est un sujet de préoccupation « important » voire « très important » (+ 4 points par rapport à 2014)
  • 89 % des salariés estiment que les aider à mieux équilibrer leur temps de vie pourrait avoir un impact important sur la performance économique de l’entreprise et sur le climat social (95 %)
Les mesures les plus demandées tournent majoritairement autour de l’organisation du travail :
  • Souplesse ponctuelle des horaires de travail (46 % en 2015 contre 38 % en 2014) et possibilité d’aménager durablement les horaires de travail en fonction des contraintes parentales (41 % en 2015 contre 36 % en 2014)
  • Horaires et charge de travail raisonnables pour les collaborateurs (36 % en 2015 contre 33 % en 2014)
  • Mise en place du télétravail ou de solutions de travail à distance (25 % en 2015 contre 22 % en 2014)
 
Les entreprises peuvent donc s’améliorer et disposent de nombreux moyens pour satisfaire davantage et répondre aux attentes de leur personnel. Les attentes s’orientent vers :
- Un soutien financier (mutuelle avantageuse pour les familles, aide au financement de la scolarité et des études, participation aux frais de garde, etc.)
- Une organisation du travail adaptée (possibilité de travail à domicile, télétravail, aménagement des horaires adapté aux rythmes scolaires, flexibilité, etc.)
- Des services de type conciergerie d’entreprise, garderie, etc. (à adapter selon la taille de l’entreprise). 
 
Dans un contexte où l’incitation financière n’est pas le moyen le plus facile à mobiliser, la prise en compte de l’organisation du travail peut être judicieuse pour attirer et fidéliser ses salariés. Si certaines dispositions requièrent des investissements lourds, écoute, reconnaissance, meilleure gestion des réunions, du temps ou du stress, sont autant d'axes d’amélioration qui peuvent facilement être mis en place par les services de ressources humaines.
 
Une Charte de la Parentalité en Entreprise a été lancée en avril 2008. Elle vise principalement à atteindre ces trois objectifs :
- Faire évoluer les représentations liées à la parentalité dans l’entreprise
- Créer un environnement favorable aux salariés-parents, en particulier pour les femmes enceintes
- Respecter le principe de non-discrimination dans l’évolution professionnelle des salariés-parents.
Les entreprises sont invitées à signer cette charte, pour témoigner de leur volonté de mettre en place des actions concrètes en faveur de la parentalité. 
 
 

La rémunération et avantages sociaux des salariés

Certains moyens de fidélisation reposent sur des avantages sociaux et des dispositifs financiers : les rémunérations et avantages correspondent à ce qui est perçu sous forme monétaire ou en nature par un collaborateur. Les avantages sociaux sont des outils à disposition des entreprises pour motiver et fidéliser leurs salariés.
Un salaire correspondant aux rémunérations du marché est une condition nécessaire mais non suffisante pour fidéliser les salariés. D’autres avantages financiers et sociaux peuvent être proposés par l’entreprise :
- Systèmes d’épargne ou d’actionnariat salarié (participation, intéressement, plans d’épargne entreprise, stock-options, etc.)
- Avantages accordés en matière de protection sociale (plans de retraite par capitalisation, assurances complémentaire-santé ou systèmes de prévoyance, etc.)
- Avantages en nature (chèque restaurant, chèque vacances, chèque emploi service universel préfinancé, défiscalisation ou exonération des frais professionnels, etc.).

Ces avantages sociaux représentent des avantages financiers pour les entreprises (exonération de tout ou partie des charges sociales). Le code du travail réglemente certains de ses dispositifs financiers et avantages sociaux des salariés :

- Intéressement (mise en place: Articles L3311 à L3312-8), contenus des accords: Article L3313-1 et L3313-2)
- Participation aux résultats de l’entreprise (Articles L3321-1 à L3322-8)
- Plan d'épargne d'entreprise (Articles L3332-1 à L3332-2 et Articles L3332-3 à L3332-6)
- Plan d'épargne pour la retraite collectif (Articles L3334-1 à L3334-5-1 ; Articles L3334-6 à L3334-10 et suivants)
- Prise en charge des frais de transports publics et personnels (Article L3261-2)
- Titres-restaurant ( Article L3262-1)
- Chèques-vacances (Article L3263-1)
 

La reconnaissance
 

Les salariés expriment d’autres attentes que des mesures d’incitation financière ; comme la reconnaissance de leur travail. La reconnaissance professionnelle retentit sur l'implication des salariés et leurs performances, leur santé et leur développement personnel.

La perte de confiance des salariés vis-à-vis de leur entreprise peut naître de l’impression que leurs contributions et leurs efforts ne sont pas reconnus à leur juste valeur. Le manque de reconnaissance est parmi les principales raisons qui conduisent à un désengagement des salariés, voire à leur départ. L’absence de reconnaissance peut entraîner morosité, frustrations, colère, conflits, dysfonctionnements, dégradation des relations et départs. Au contraire, la reconnaissance génère initiatives, responsabilité, performance et fidélité. Une entreprise qui use de moyens de reconnaissance à l’égard de ses salariés favorise la motivation de son personnel.

La reconnaissance professionnelle est un déterminant essentiel de la satisfaction au travail. Elle peut s’exprimer :
- Au sein des relations professionnelles (participation aux prises de décision, information sur les décisions prises et l’évolution de l’entreprise, organisation d’évènements conviviaux)
- Dans la pratique du travail (souligner la qualité d’un travail, confier des projets valorisants, valoriser les dimensions cachées du travail comme l’autonomie, l’innovation ou la créativité)
- Sur les efforts effectués (remercier pour les efforts accomplis, confier au salarié des responsabilités plus grandes : la délégation peut être un signe de reconnaissance et de confiance)
- Sur les résultats (prime au rendement, mail personnalisé soulignant que l’objectif a été atteint, repas ou « pot » pour féliciter la réussite d’un projet, gratifications diverses).

Les attentes des salariés en matière de reconnaissance concernent essentiellement :
- La participation au management (information, objectifs stratégiques, évolutions de l'entreprise, etc.)
- Les marques de considération (remerciements, encouragements, missions de confiance, réunions, photos dans le journal interne, déjeuners, etc.)
- Les promotions, primes et gratifications financières
- Les formations
- lLs services permettant de concilier vie professionnelle et personnelle.


Les conditions de travail des salariés

De bonnes conditions de travail permettent aussi de fidéliser les salariés : l'environnement de travail tient une place importante dans la motivation.
L’amélioration des conditions de travail repose sur les aspects matériels et organisationnels :
- Locaux (propreté, accessibilité, couleurs), poste de travail (aménagement, ergonomie, confort), mobilier (qualité, utilité)
- Outils et machines utilisés (matériel informatique, de manutention, nuisances physiques réduites, etc.)
- Répartition des tâches et horaires de travail (aménagement, flexibilité, etc.)
- Avantages sociaux et services divers
- Communication interne et climat social (relations entre collègues, avec la hiérarchie, convivialité, etc.)
- Politique de gestion des ressources humaines et plans en faveur des conditions de travail (mise en place d’un programme de prévention en santé et sécurité au travail, etc.)
- Respect de la réglementation (Code du travail, etc.).

Les attentes des salariés concernent différents domaines : financiers, reconnaissance, etc. Il existe différents moyens permettant de fidéliser les salariés en répondant à leurs attentes.

 

  

Écrit par Docteur Vincent Bonniol
Créé le Lundi, 29 Juin 2009 00:00
Mis à jour le Samedi, 04 Juillet 2015 09:09
 
 
Evaluer
EVALUER
Votre entreprise fidélise-t-elle ses salariés ?
Cliquez ici
Passer à l'action
PASSER A L'ACTION
Conseils pour fidéliser vos salariés
Cliquez ici

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.