En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus.J'accepte
Travailler Santé
 
Humanis

Comment mesurer la démotivation des salariés ?

relation de travail, démotivation au travail, organisation du travail, lassitude au travail

Lorsqu’un salarié souffre d’une baisse de motivation, il présente certains signes que l’employeur et les managers doivent repérer le plus rapidement possible. Cela permet à la fois de mettre en œuvre le nécessaire pour remotiver le salarié mais également d’éviter que la démotivation ne se généralise à l’ensemble des salariés  de l’entreprise.

 


Mésurer la démotivation : les signes précurseurs

 
Le meilleur moyen pour le manager de détecter les signaux de démotivation des salariés est d’être attentif aux membres de son équipe et de communiquer avec eux. Ceci lui permettra de repérer rapidement :
  • Une baisse de la productivité : celle-ci survient souvent  du jour au lendemain, sans raison apparente. Selon le domaine d’activité du salarié et la fonction qu’il occupe, elle peut se manifester de différentes manières : diminution du nombre de pièces fabriquées, manque d’initiative, traitement des commandes plus long … Le salarié manque d’entrain pour réaliser ses tâches.
     
  • Une absence de collaboration : le salarié s’isole, se replie sur lui-même et ne communique plus avec ses collègues. Il n’intervient pas pour les aider lorsqu’ils rencontrent des difficultés. Il perd l’esprit d’entraide.
     
  • Une diminution de la présence au travail : l’augmentation de l’absentéisme et des retards est très révélatrice de démotivation. Le salarié s’ennuie au travail et y passe le moins de temps possible.
     
  • Une rotation importante des effectifs et une augmentation des demandes de mutation : ces phénomènes sont révélateurs d’une dégradation du climat social.
     
  • L’absence d’implication du salarié : le salarié ne se projette plus dans l’avenir, ne souhaite pas s’engager sur des projets à long terme, ne fait plus de propositions… Il ne s’intéresse plus à l’entreprise.


Les stades de démotivation des salariés

Une personne démotivée a tout d’abord une baisse de moral. Elle montre des signes d’ennuis et une faible implication dans son emploi. Elle peut paraître préoccupée ou bien indifférente.

Ensuite la personne peut s’isoler ou devenir irascible. Ses relations professionnelles se détériorent.

Lorsque la situation persiste et que la démotivation du salarié est totale, les absences peuvent de se multiplier et les conséquences pour la santé du salarié peuvent être plus importantes (dépression, conduites addictives…).
Écrit par Docteur Vincent Bonniol
Créé le Vendredi, 25 Février 2011 14:15
Mis à jour le Samedi, 04 Juillet 2015 12:39
 
 
Evaluer
EVALUER
Prévenez-vous la démotivation de vos salariés ?
Cliquez ici
Passer à l'action
PASSER A L'ACTION
Les outils de motivation en entreprise
Cliquez ici

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.