En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus.J'accepte
Travailler Santé
 
Humanis

Prévetion accidents du travail (AT) et maladies professionnelles (MP) : la santé des apprentis

Les apprentis sont des jeunes qui font leur entrée dans le monde du travail. Pour leur santé et leur sécurité, il est donc nécessaire de les informer rapidement des risques professionnels et des moyens de les réduire. Suivre la règlementation, et notamment celle mise en place pour protéger les apprentis de moins de 18 ans, est également indispensable si l’on veut limiter les accidents du travail.


Les accidents du travail (AT) touchent les apprentis fortement

 

En raison de leur manque d’expérience à leur poste et plus généralement de leur manque d’expérience dans le monde du travail, les jeunes, et notamment les apprentis, subissent deux fois plus d’accidents du travail (AT) que les adultes.
 
Selon une enquête de l'ISTNF réalisée en 2010 : 
- 27% déclarent avoir été victime d’un d’AT
- 80% pensent qu’il aurait pu être évité
- 55% ont, depuis, modifié leur façon de travailler
 
Les secteurs d’activité où les accidents du travail des apprentis sont les plus importants sont la métallurgie (près de 300 AT en 2009) et le BTP (environ 8900 AT en 2009).
 
Ce phénomène a également été observé dans les autres pays européens où le risque d’AT des jeunes de 18 à 24 ans est supérieur d’au moins 50 % à celui des travailleurs plus expérimentés.

Les jeunes apprentis peu touchés par les maladies professionnelles

 
Constat logique, les apprentis, et les jeunes travailleurs en général sont très peu touchés par les maladies professionnelles. Cela s’explique par le fait que les maladies professionnelles sont souvent la conséquence d’une exposition prolongée et que les jeunes ne sont dans le monde du travail que depuis peu de temps.
 
Le bruit, les poussières et les produits chimiques sont les facteurs les plus identifiés comme étant sources de risques pour la santé (enquête de l'ISTNF réalisée en 2010).
 

Protégez les jeunes apprentis contre les accidents du travail

 
Lorsqu’ils arrivent dans l’entreprise, les apprentis bénéficient d’une formation à la sécurité. Par ailleurs, l’employeur doit évaluer les risques professionnels et mettre en œuvre les actions de prévention des accidents du travail et les méthodes de travail et de production garantissant un meilleur niveau de protection de la santé et de la sécurité des apprentis. (Articles L4121-3, L4141-1 et -2)
 
Les apprentis doivent également prendre de bonnes habitudes dès leur arrivée dans l’entreprise, notamment en ce qui concerne les équipements de protection individuelle, afin de réduire les accidents du travail.
 
Le port des Equipements de Protection Individuelle (EPI) : enquête de l'ISTNF réalisée en 2010).

- 64% des employeurs, et 55%des formateurs obligent les apprentis à les porter

- Vêtement de travail
80% déclarent devoir le mettre
53% le reçoivent de leur employeur
74% le mettent toujours ou souvent
84% le jugent utile

- Chaussures de sécurité
82% déclarent devoir le mettre
46% le reçoivent de leur employeur
76% le mettent toujours ou souvent
77% le jugent utile
 
En matière de santé, d’hygiène et de sécurité, les apprentis de moins de 18 ans bénéficient de mesures de protection spécifiques. Leurs conditions de travail et leur encadrement en milieu professionnel sont adaptés à leur âge et doivent être respectés. En raison de leur manque de formation, de leur vulnérabilité, la règlementation interdit leur affectation à des travaux dangereux.
 
Pour leur bien-être, il faut s’assurer qu’ils aient une bonne qualité de vie (bonne alimentation, sommeil suffisant, absence de conduites addictives et de troubles psychologiques). De leur bien-être dépend leur santé, leur sécurité ainsi que celle des autres travailleurs.
 
En cas d'atteinte à la santé ou à l'intégrité physique ou morale des apprentis, une procédure d’urgence peut être appliquée. Dans ce cas, l’inspecteur du travail, procède à une enquête contradictoire et demande, si cela est nécessaire, la suspension du contrat d'apprentissage.
 

 

Écrit par Docteur Vincent Bonniol
Créé le Lundi, 03 Janvier 2011 13:09
Mis à jour le Samedi, 04 Juillet 2015 12:56
 
 
Evaluer
EVALUER
Les apprentis dans votre entreprise ?
Cliquez ici
Passer à l'action
PASSER A L'ACTION
Des conseils pour prendre soins de vos apprentis.
Cliquez ici

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.