En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus.J'accepte
Travailler Santé
 
Humanis

  Les risques psychosociaux : un sujet majeur de la vie au travail 

Constat et chiffres clés des troubles psychosociaux (TPS)Depuis une vingtaine d’années, les risques psychosociaux sont progressivement apparus comme des sujets majeurs de la vie au travail.
Les risques psychosociaux sont définis comme les risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d’emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d’interagir avec le fonctionnement mental. Ils regroupent le stress, le harcèlement, l’épuisement professionnel, la violence au travail...
 

Les risques psychosociaux font en France l’objet d’une mobilisation forte de l’Etat, des partenaires sociaux et des entreprises : accord national interprofessionnel sur le stress au travailaccord sur le harcèlement et la violence au travail, Rapport sur le Bien-être et l’efficacité au travail", Lachmann, Larose, Penicaud (2010)…

Risques psychosociaux au travail : le constat


Les risques psychosociaux au travail (RPS), sont à l'origine de pathologies diverses : dépressions, troubles psychosomatiques, troubles du sommeil, pathologies physiques telles que les troubles musculo-squelettiques (TMS), maladies cardio-vasculaires …
 
Les risques psychosociaux ont aussi des conséquences importantes pour l’entreprise : augmentation de l’absentéisme, du turn-over, baisse de la productivité, mouvements sociaux …
 
L’intensification croissante du travail augmente le risque de survenue de TPS : contraintes de temps (délais, livraison, etc.), multiplication des tâches, difficultés relationnelles, rythmes de travail, cadences élevées, etc.

L’amélioration de l’organisation, des conditions de travail et du dialogue social sont donc des points clés de la prévention des troubles psychosociaux en entreprise.
 
Le plan d’urgence de prévention des risques psychosociaux d’octobre 2009 et les directives du ministère du Travail de janvier 2010 imposent aux organisations de plus de 1000 salariés la signature d’accords sociaux en matière de prévention des RPS.
Un contrôle, par le ministère du Travail, de l’avancée des démarches de négociation sociale de toutes ces entreprises est effectué par le biais d’un portail Internet spécifique où chacune reporte ses résultats. Cela donne lieu à un classement national des entreprises dont une première publication a été faite en février 2010.
 

Risques psycho-sociuax : les chiffres clés

De nombreuses études, aussi bien en France qu'en Europe, mettent en évidence l'importance des risques psychosociaux dans les entreprises.

  • 3,2 millions d’actifs en risque élevé de burn out  

Selon une étude publiée par le cabinet Technologia, 12,6% des actifs occupés sont en risque élevé de burn out.
Les agriculteurs et exploitants sont les catégories les plus exposées au burn out ; de leur côté les cadres apparaissent également particulièrement fragiles.
19% des cadres cumulent à la fois une forte charge de travail et un travail compulsif. . 

Etude clinique et organisationnelle permettant de définir et de quantifier ce qu’on appelle communément le burn out (Technologia - janvier 2014)

  • Environ la moitié des travailleurs européens (51 %) estime que le stress lié au travail est courant sur leur lieu de travail. 

3e édition de l'enquête d'opinion paneuropéenne menée par Ipsos MORI au nom de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA – mai 2013)

  • 65 % des salariés se sentent exposés au stress dans leur entreprise (contre 55 % en 2009)

Edition 2012 du baromètre annuel de l’Observatoire de la vie au travail (OVAT)

  • Les psychopathologies en lien avec le travail continuent de se développer. Les troubles mentaux et du comportement sont le second type de pathologie recensés par la base de donnée, soit 22% des pathologies signalées. Les femmes sont plus touchées que les hommes. Si ces pathologies représentent 15% chez les hommes, elles touchent le tiers des femmes (29%). Les secteurs les plus touchés : l’administration publique, l’immobilier, le commerce, la santé, les services aux entreprises, les services collectifs et sociaux personnels et la réparation automobile.

Rapport de septembre 2011 du Réseau National de Vigilance et de Prévention des Pathologies Professionnelles

  • Augmentation de la proportion de salariés en situation de job strain (la « tension au travail » au sens de Karasek)  et 22 % des salariés déclarent subir des comportements hostiles ou ressentis comme tels sur leur lieu de travail
  • Le stress au travail est en hausse, d'après huit personnes interrogées sur dix et 4 français sur 5 pensent que le nombre de personnes souffrant de stress professionnel augmentera (80 %) au cours des cinq prochaines années. 

Sondage Ipsos MOR pour Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) – 2012

  • 51% des cadres estiment que les NTIC affectent leur efficacité et niveau de stress. Enfin, pour 33% des salariés, un risque élevé existe pour que leur travail leur cause de graves problèmes psychologiques et 11% des salariés sont en détresse.

Baromètre du bien-être au travail des français – Capital Santé (2010)

  • Le comportement des entreprises face aux Risques psychosociaux

Parmi les risques psychosociaux, spontanément, les dirigeants citent en premier lieu le stress, avec un résultat plus marqué pour les entreprises de plus de 1 000 salariés, puis le mal-être ou l’état dépressif, tout en évoquant en parallèle les solutions de prévention. Une meilleure communication en interne arrive en tête, suivie par la gestion des conditions de travail. Enfin, 6 dirigeants sur 10 estiment que leur entreprise est concernée par les risques psychosociaux (59%). Un constat plus marqué pour les plus de 1 000 salariés et les entreprises du service.

Pour mettre en place des mesures préventives, les dirigeants et DRH se tournent en priorité vers les services de santé au travail pour 40% d’entre eux, mais également vers un cabinet de conseil spécialisé (26%) et une organisation professionnelle (19%). Lorsqu’ils y ont recours, c’est essentiellement pour la formation des salariés sur les risques psychosociaux (62%), un accompagnement psychologique individuel des salariés en difficulté (50%), pour la gestion d’un événement potentiellement dramatique (47%) et en troisième position ex-aequo, pour la réalisation d’un audit sur les conditions de travail. Parmi les domaines d’intervention prioritaires pour améliorer la santé et le bien-être psychologique des salariés, la prévention des RPS est privilégiée (46%).

Enquête IFOP pour Humanis et Psya “Le regard des dirigeants sur les risques psychosociaux” réalisé en mai 2011

  • Le coût du stress

Selon une étude de 2007 de l'INRS : Le coût du stress professionnel en France

L'estimation du coût social du stress professionnel en France en 2007 est de 2 à 3 milliards d'euros

Ces chiffres, qui intègrent les dépenses de soins, celles liées à l'absentéisme, aux cessations d'activité et aux décès prématurés, constituent une évaluation a minima. Les coûts réels du stress sont vraisemblablement nettement supérieurs.

Enfin selon un rapport de l’agence européenne de 2010, 50 % à 60 % des journées de travail perdues en Europe ont un lien avec le stress au travail.

 

 

Écrit par Docteur Vincent Bonniol
Créé le Mercredi, 21 Janvier 2009 00:00
Mis à jour le Samedi, 04 Juillet 2015 16:46
 
 
Evaluer
EVALUER
Votre entreprise et les risques psychosociaux ?
Cliquez ici
Passer à l'action
PASSER A L'ACTION
Faire face au stress dans l'entreprise
Cliquez ici

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.