En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus.J'accepte
Travailler Santé
 
Humanis

Comment agir dans votre entreprise ?

La valorisation de l’activité physique dans le cadre professionnel peut être intégrée au plan de prévention de santé. L’entreprise peut inclure l’exercice physique à ses actions préventives existantes (relatives notamment à l’alimentation). Un milieu de travail qui favorise l'activité physique permet à ses travailleurs d'obtenir et de conserver une meilleure qualité de vie professionnelle et personnelle.

 


Durée d'activité physique recommandée au cours d'une journée

Le manque de temps ainsi que les contraintes professionnelles et familiales représentent les principaux freins à l’activité physique. Il est donc nécessaire d’intégrer la pratique d’activités dans la journée de travail. La régularité de l'activité physique est nécessaire pour obtenir un réel bénéfice sur la santé.

Le Plan National Nutrition Santé (PNNS) recommande de faire de l'activité physique chaque jour de la semaine, 5 jours étant le minimum recommandé.

Pour les adultes de 18 à 65 ans , il est recommandé une activité physique de type aérobie (endurance) d'intensité modérée pendant une durée minimale de 30 minutes 5 jours par semaine ou une activité de type aérobie d'intensité élevée pendant une durée minimale de 20 minutes 3 jours par semaine (recommendations de l’OMS).

Cependant, la durée recommandée varie selon l’effort (modéré ou soutenu). Le World Cancer Research Fund précise et recommande également cette durée d’activité quotidienne (source : dix recommandations visant à prévenir le cancer - 2007) :
- Pratiquer une activité physique modérée (comparable à la marche énergique) au moins 30 minutes par jour.
- Chaque jour, comme la condition physique s’améliore, fixer un objectif de 60 minutes ou plus d’activité modérée ou de 30 minutes ou plus d’activité intense.
- Limiter les activités sédentaires (comme regarder la télévision).

Il est possible de réaliser en plusieurs fois les 30 minutes d’activité recommandées : cette durée peut être répartie par jour en 1 fois 30 minutes, en 2 fois 15 minutes ou en 3 fois 10 minutes.
 

Types d’activités à pratiquer
 

Le PNNS recommande au moins la pratique d’une activité modérée quotidienne et indique : Une activité modérée est une activité dont l'intensité est équivalente à la marche rapide. La marche rapide signifie marcher d'un bon pas, à une allure soutenue (plus rapide que flâner mais moins intense qu'une marche essoufflante). La respiration est un peu plus rapide mais ne doit pas empêcher de parler. Pour un individu ayant un niveau moyen d'entraînement, cela correspond à une vitesse de 4 à 6 kilomètres par heure, en terrain plat.

Selon le Guide d'activité physique canadien pour une vie active saine de Santé Canada, les activités physiques devraient inclure des exercices d'endurance, d'assouplissement et de développement de la force, pour renforcer le cœur et les poumons, maintenir la souplesse et la mobilité des articulations, et éviter la fragilisation des os.

On peut donc équilibrer les différents types d'activités physiques pratiquées en veillant à combiner :
- exercices d'endurance : marcher, participer à des compétitions ou des tournois organisés par l'entreprise, se rendre au travail à vélo, etc.
- exercices d'assouplissement : faire des étirements au poste de travail, pratiquer des activités telles que le yoga, le Tai-Chi-chuan (gymnastique lente), etc.
- exercices de développement de la force : Monter les escaliers, pratiquer la musculation, soulever des poids, etc.
 

Permettre aux salariés d’être physiquement actifs au travail
 

L’entreprise doit proposer à ses salariés de nouvelles manières de bouger et de faire de l'exercice physique au quotidien. Les mesures proposées dépendent de la taille et de l’effectif de l’entreprise. L’encouragement de la part de l'entreprise est important pour aider les salariés à atteindre les objectifs personnels fixés.


Pour permettre d’intégrer l’exercice physique à la journée, l’entreprise peut :

- Préparer et mettre en œuvre une action de prévention visant à promouvoir l'activité physique des salariés.
- Permettre au personnel de s’exprimer sur ses attentes en matière d’activités physiques et ses besoins. Faire participer les salariés ou leurs représentants à l’élaboration de l’action et aux choix des activités et mesures proposées.
- Aménager les horaires de travail (souplesse, flexibilité et organisation du travail) pour permettre aux travailleurs d’intégrer les activités dans la journée. Le Code du travail indique (article L3122-28) : « Tout salarié peut, compte tenu des possibilités de l'entreprise, bénéficier d'aménagements de son horaire de travail pour la pratique régulière et contrôlée d'un sport. 
L’entreprise peut notamment proposer une pause déjeuner plus longue une ou deux fois par semaine, afin que les salariés puissent se rendre à la piscine, dans une salle de musculation, etc.
- Installer ou aménager un lieu sur place pour faciliter la pratique physique au travail (mise à disposition d’une salle d'entraînement, de musculation, etc.).
- Négocier ou proposer un partenariat avec les structures sportives à proximité de l’entreprise (clubs, associations, salles, etc.) pour obtenir des réductions sur les abonnements ou les entrées.
- Proposer des activités physiques faciles et rapidement réalisables dans la journée (monter les escaliers, circuits de marche à pied d'environ 10 minutes à l'intérieur ou à l'extérieur des locaux de l’entreprise, etc.).
- Conseiller aux salariés d’intégrer au maximum les exercices physiques durant le

travail (au cours des pauses, en circulant dans l’entreprise, etc.). Sensibiliser aussi les salariés à faire régulièrement quelques assouplissements et étirements devant leur poste de travail (afin notamment de prévenir les troubles musculo-squelettiques liés aux postures contraignantes).
- Inciter les salariés à se rendre sur le lieu de travail à pied, en vélo ou à utiliser les transports en commun.

Le plan de déplacements entreprise (PDE) peut contribuer à améliorer le niveau d’activité physique (vélo, marche rapide, etc.).
- Mettre des vélos à disposition des salariés et prévoir un stationnement (emplacements dédiés et sécurisés, etc.)
- Fournir et diffuser des informations sur les bienfaits d’une activité physique régulière, des astuces pour intégrer l’exercice durant la journée de travail, etc.
- Communiquer auprès de l’ensemble du personnel (informations, guides, brochures, affiches, interventions de professionnels du sport, etc.).
- Inciter les employés à s’encourager mutuellement et à pratiquer des activités en groupe (salle de sport commune, etc.).
- Organiser des événements internes ou inter-entreprises (compétitions sportives, tournois, rassemblements) pour encourager et dynamiser l’action mise en place.


Une démarche visant à promouvoir l’activité physique se déroule et s’évalue sur le long terme. Les comportements et les habitudes d’une vie active s’intègrent progressivement. L’élaboration d’une action réussie de promotion de l’activité physique repose sur :
- la consultation et la participation des salariés dans la mise en place de l’action et dans le choix des mesures prises
- des objectifs clairement définis et un suivi de l’action
- l’engagement et l’implication de l’entreprise (dirigeants, management, médecine du travail)
- une information et une communication efficaces : notamment sur les bienfaits de l’activité physique et les objectifs de bien-être individuel et collectif
- des mesures personnalisées et adaptées aux besoins et attentes des salariés.
 

Motiver les salariés
 

Pour encourager les salariés, l’entreprise doit veiller à intégrer les activités physiques à l’organisation et aux situations de travail, et à impliquer l’ensemble du personnel dans la conception de l’action :

- Conseiller aux salariés de consulter leur médecin traitant afin d’évaluer leur condition physique avant de commencer l’activité physique. Le médecin pourra également encourager et motiver.
- Définir et connaître les motivations et les objectifs des salariés, en concertation collective ou individuelle. Avoir un but à atteindre permet d’être plus assidu et motivé.
- Permettre aux salariés volontaires de choisir les activités physiques proposées. Le plaisir est une condition nécessaire, pour réussir à pratiquer avec goût et régulièrement une activité.
- Inciter à améliorer progressivement sa condition physique : commencer par une activité de faible intensité puis fournir des efforts modérés ou plus soutenus. L’organisme s’habitue à l’effort : la motivation est alors croissante car l’effort devient plus facile à contrôler.
- Informer les salariés et répondre aux questions éventuelles. L’intervention de spécialistes (médecin du sport, éducateur, coach, etc.) permet de rassurer et de motiver le personnel.
- Proposer une offre d’activités physiques variées et intéressantes pour les travailleurs. Chaque salarié pourra tester et pratiquer l’activité qui lui convient


L’entreprise doit apporter un soin particulier dans l’élaboration de ses actions de prévention : réajuster et renouveler régulièrement les actions d’information, permet de sensibiliser davantage le personnel à l’importance d’une activité physique régulière.



  

Écrit par Docteur Vincent Bonniol
Créé le Dimanche, 21 Juin 2009 00:00
Mis à jour le Vendredi, 09 Janvier 2015 10:54
 
 
Evaluer
EVALUER
Votre entreprise et l'activité physique
Cliquez ici
Passer à l'action
PASSER A L'ACTION
Promouvoir l'activité physique au travail
Cliquez ici

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.